Francho : l’esprit de la fête en famille

Mince, les cheveux noirs, des yeux de braise, Francho, 36 ans, dont le prénom signifie François en espagnol est d’origine gitane. Très tôt il est attiré par la musique et la danse.

Il a d’ailleurs de qui tenir ; son père, Sébastien El Chato est un précurseur de la musique Gipsy et aussi un auteur-compositeur pour des chanteurs comme Hélène Segarra et Patrick Fiori.

Une vocation

Francho fait ses débuts dans la musique et la restauration à Cannes, Marseille, Saint-Tropez puis « monte à Paris » pour poursuivre ses activités. En 2008 il intègre le Pau Brasil et du même coup rejoint sa grande famille ; l’établissement appartient depuis 30 ans à son oncle, Michel Gabarres. Depuis 2016 Francho est Directeur Général : « j’ai repris la direction pour changer l’endroit et développer les activités artistiques. Je pars à la découverte de nouveaux chanteurs, de comédiens et de danseurs. Mon but est de sortir du simple cabaret Brésilien ». Et pour cela Francho ne ménage pas sa peine, il gère l’établissement dans sa totalité et multiplie si besoin est, les entretiens avec le personnel : plongeurs, danseurs, musiciens, serveurs, tous ont son attention.

Une nouvelle formule

Le Pau Brasil reçoit de nombreux chanteurs, Français et aussi étrangers, dont les sortants des émissions télévisées comme The Voice, et Incroyables Talents. Tous les postulants qui ont été retenus ont scène ouverte les lundis à partir de 20h30. Les autres jours de la semaine se sont des diners spectacle avec des musiciens en première partie. L’établissement situé juste à côté de l’arc de Triomphe accueille le public du lundi au samedi, il est constitué d’un bar, d’un restaurant, d’un orchestre et d’une piste de danse. Francho précise : « aujourd’hui je veux aller vers une restauration de qualité à des prix raisonnables tout en découvrant de nouveaux talents tous les lundis. Ce jour-là les gens n’ont pas forcement d’endroits pour sortir. Dans ce quartier tout est cher, mon objectif est de leur permettre de s’amuser et de se restaurer avec des produits frais. »

Un succès croissant

Au Pau Brasil c’est la fête tous les soirs. Près d’une centaine de personnes, toutes catégories d’âge confondues, de 18 à 70 ans, se retrouvent dans la joie et la bonne humeur. L’établissement affiche complet : des anonymes, des mannequins des agences parisiennes et aussi des peoples comme Matilda May et M.C Solaar se croisent régulièrement. Il est désormais devenu indispensable de réserver sa soirée !

Anne Connin

Journaliste

No Comments Yet

Comments are closed