Pascal Chetcuti : Musicien par vocation et conviction

Dans les années 70, ce passionné de musique a pris une guitare dans les mains, alors qu’il n’avait que 14 ans, et depuis il ne l’a plus quittée !

Une carrière qui débute très tôt

Dernier d’une famille de 5 garçons, tous ont la fibre musicale et jouent d’un instrument. Lulu, comme on l’appelle dans le milieu artistique a toujours su qu’il serait musicien. Autodidacte il écoute les conseils du frère ainé de la fratrie. A ses débuts, il joue des tubes des Beatles avec des copains.  A 16 ans il intègre en tant que musicien le groupe de l’un de ses frères « Anomalie » qui reprend des morceaux des années 70. Le musicien en herbe y restera de 1974 à 1984. Il poursuit sa scolarité, continu de jouer de la guitare dans le groupe, et aussi pour ses copains pendant ses colonies de vacances.  A l’adolescence il passe le BAFA d’animation et joue pour les jeunes qu’il accompagne. A la fin des années 70 « Anomalie » passe en première partie du groupe Taï Phong dont Jean-Jacques Goldman, l’un des membres a depuis largement trouvé le succès !

La professionnalisation

Pascal Chetcuti se retrouve avec son groupe au mythique Golf Drouot : la première discothèque parisienne dont les disc-jockeys se spécialisent dans le rock and roll. Les plus grands artistes, musiciens et chanteurs, français et anglais s’y sont produits. Nous sommes en 1981, il participe au dernier concours pour musiciens « le tremplin d’Or », avant que la discothèque ne ferme. Les années lui ont apporté de l’expérience et aussi un nouveau titre, celui de musicien compositeur. En 1984 il rencontre Oswaldo, un chef d’orchestre d’origine italienne avec lequel il va travailler pendant une décennie et faire la connaissance de nombreux autres artistes. C’est la période des soirées privées chics et la reprise des tubes de variétés des années 80.

L’indépendance

En 1994 Pascal monte sa formation « La luciole » avec deux autres musiciens, un pianiste et un batteur, auquel il ajoute par la suite un bassiste et une chanteuse. Le groupe se produit sur plusieurs scènes de spectacle. En 2000 des copains musiciens lui font découvrir le « Mojito Havana Club » aux Champs Elysées, où il joue depuis 18 ans, les samedis et lundis soir jusqu’à 4 heures du matin. En dehors de ces deux jours Pascal anime soirées et événements privés pour une tranche d’âge privilégiée : les 40 – 60 ans.

Une musique bien spécifique

Lulu, comme l’appellent les membres de son groupe ne s’en cache pas, son répertoire est surtout orienté vers la musique anglaise et américaine pop et rock des années 70.  Pascal et ses musiciens ont grandi dans cet univers, le choix de leur répertoire le montre clairement : Led Zepplin, U2, Deep Purple, Dire Straits, Téléphone, the Who, les Rolling Stones, Eagles, Beatles, ZZ Top, Rod Stewart, Toto, Scorpion, the Doors, ACDC …

Pascal est heureux de reprendre tous ces titres mais reconnais qu’il peut aussi se conformer au répertoire demandé. Pour lui, le moteur c’est se faire plaisir et faire plaisir à son public. Un programme que personne ne peut contester, et c’est ça le bonheur !

Pour en savoir plus sur la formation : http://laluciolemusiclive.free.fr/LA_LUCIOLE_MUSIC_LIVE/Accueil.html

Anne Connin

Journaliste

No Comments Yet

Comments are closed