Pau Brazil : Des musiciens et des artistes de toutes les origines !

banner_lundis_marie_Floret_Consulting

Dans ce cabaret règne la gaité et la bonne humeur.

La salle, d’une grande superficie est rectangulaire. Tout autour sont disposées des tables et des banquettes accueillantes, au centre la piste de danse, au plafond des lumières de couleurs vives qui tournoient et sur le mur au fond de la pièce une inscription : Il est où le bonheur. Ne cherchez pas loin ; nous l’avons trouvé ici de l’avis même de son groupe de musiciens qui enflamme la piste de danse !

Une histoire en famille

Abel et Danny Marta deux cousins proches de la trentaine sont d’origine portugaise. Tous deux d’une famille de musiciens ont démarré au Pau Brazil il y a trois ans avec les autres membres du groupe. Abel guitariste est aussi le chanteur : « j’ai appris tous les répertoires de musique et de chansons. Que celles-ci soient latines ou de variétés. Je n’ai pas de préférence dans la musique, je m’adapte au public avec des chansons aussi bien des années 50, 60, 70, 80 et 90. » Et c’est vrai que son répertoire est vaste, Abel reprend parmi beaucoup d’autres, des chansons de Charles Trenet, Johnny Hallyday, Claude François ou Les Forbans. Danny son cousin germain est guitariste bassiste, il joue depuis son enfance et a débuté les concerts à l’âge de 13 ans seulement. Il accompagnait son père dans des groupes de variétés professionnels. : « Avec Abel nous avons évolué ensemble depuis l’âge de 16 ans. Depuis mes 18 ans je me suis consacré à la musique. J’ai maintenant 28 ans et nous continuons de jouer ici. Nous avons également fait le Lido et le Moulin Rouge».  Danny a participé à la tournée des Gipsy King comme bassiste, tout comme son cousin Abel il joue également de la musique africaine.

 

Une transmission de père en fils

Vagner Bezerra est percussionniste, il a rejoint le groupe du Pau Brazil il y a un an. D’origine Brésilienne il est aussi issu d’une famille de musiciens.  Âgé de quarante ans, il habite en France depuis treize ans, tout comme deux de ses frères, musiciens aussi. La musique de Vagner est Sud-Américaine, Sud-Africaine et il joue aussi des variétés Marocaines, Africaines et Italiennes.  Il a travaillé pour l’émission « Le Grand Cabaret » de Patrick Sébastien et a créé un groupe de Samba « « Roda do Cavaco ».  La musique rempli la vie de Vagner : « Je souhaite continuer mon métier, mon rêve c’est de transmettre mon savoir musical à mon fils ».

 

L’influence du père

Miko Costa est d’origine Martiniquaise et Sicilienne.  A 36 ans ce guitariste-bassiste a un répertoire très étendu et constate : « Ici on est amené à jouer de tous les styles ». Comme les autres musiciens, Miko a baigné dans la musique dès son enfance. Son père jouait du piano Boogie-woogie. Pour sa part, il a joué dans des groupes à partir de onze ans, et a rejoint les musiciens du Pau Brazil depuis un an : « j’adore ce cabaret. L’équipe est formidable, l’accueil aussi. C’est unique à Paris et je connais tous les cabarets ! Il n’y a pas d’autres lieu aussi accueillant dans la capitale ».  En plus de son activité sur les planches il vient de sortir un album disponible sur les plateformes de téléchargement « Basstrology » qui reprend les douze signes du zodiaque.

 

L’influence du frère

Ndiaw Macodou, d’origine Sénégalaise a rejoint le Pau Brazil depuis trois ans. Ce musicien professionnel de trente-cinq ans joue de la batterie. Lui aussi a suivi le parcours de ses ainés.  C’est son frère, batteur, qui l’a influencé et lui a transmis son amour pour la musique. Il a travaillé avec des artistes africains comme Cheik Tidjane Sec et Marcus Miller. Pour Ndiaw le Pau Brazil relève tous les défis avec toutes sortes de musiques : « au Pau Brazil l y a une bonne ambiance, de la bonne musique et de la bonne nourriture. Tous cela avec une qualité de service indéniable. Si on cherche le bonheur on vient ici. C’est le lieu pour faire la fête ! ».

 

Une carrière débutée très tôt

Maria Lipskaya d’origine Russe est l’une des deux chanteuses du groupe. Agée de vingt-six ans, cette chanteuse professionnelle issue d’une famille de musiciens a commencé de chanter à onze ans et en a fait son métier à la fin de ses études en Russie. Arrivée en France en 2010, elle découvre de nombreuses nationalités et chante dans différents cabarets et piano bar du Quartier Latin. Elle travaille aussi pour des soirées privées, des mariages et des anniversaires. Elle a intégré le Pau Brazil depuis un an : « Ici l’ambiance est festive, je chante en Français, surtout des grands classiques comme les chansons d’Edith Piaf. Je chante aussi en Anglais, des chansons plus contemporaines ».

 

La musique du soleil comme identité

Monica Pereira est originaire de la Guinée-Bissau et du Cap- Vert.  D’une famille de musiciens. Elle arrive en France à l’âge de vingt-cinq ans, et y construit sa carrière de chanteuse avec des rencontres qui l’ont marquée comme Toumani Diabate, un joueur de Kora (instrument de l’Afrique de l’Ouest) qui lui a permis de rencontrer Matthieu Chedid. Présente au Pau Brazil depuis quatre ans et âgée maintenant de quarante-deux ans, elle interprète un répertoire de musiques exotiques, brésiliennes et espagnoles. Monica chante la musique du soleil avec des succès de Césaria Evora, de Compay Segundo et quelques tubes brésiliens : « On se complète assez bien. On a des répertoires différents, chacun à son univers. Tous les soirs le public est différent, ce qui nous permet de nous renouveler ». Elle vient de sortir un album de quatorze titres de musique du monde « Mulher do Sol » (« femmes du soleil » en Portugais) téléchargeable sur les plateformes.

Le Pau Brazil vous transporte le temps d’une soirée loin des soucis dans une ambiance festive et joyeuse. Le 4 décembre dernier le cabaret a fêté en musique  ses trente ans d’existence.  Des personnalités du spectacle, des gens connus et aussi des inconnus étaient présentes, pour que la fête continue et pour le plus grand plaisir de tous !

 

Anne Connin

Frederique Imbert

Chargée de communication pour Floret Consulting

No Comments Yet

Comments are closed